La diversité est le dénominateur commun de EN CIE DU SUD, diversité des genres, diversité des origines, diversité des compétences, diversité d’intérêts, autant d’éléments qui se conjuguent pour travailler à la création de spectacles qui ont pour point commun la récolte de témoignages.

Cette démarche transversale est le point de départ de chaque création oscillant entre des thématiques relativement légères et d’autres plus complexes. La récolte de témoignages est une source d’inspiration incessante pour la création de récits mais aussi la création de personnages.
La diversité du réel nous permet une liberté de réalisation sans jamais s’éloigner des préoccupations de tout un chacun.

La musique fait également partie intégrante des créations de notre collectif. Elle fait l’objet d’une recherche en lien avec les thématiques abordées, soit sous forme d’adaptation soit sous forme de création originale.

 

EN CIE DU SUD est artiste associé à Arsenic 2

"Ma démarche en tant qu’auteure est née au départ d’ateliers théâtraux, de création de petites formes avec différents publics, j’ai expérimenté la création à travers une observation minutieuse de ce qui se passait sur le plateau, du potentiel des différents participants, des interventions des uns et des autres qui suscitaient mon envie d’écrire, d’assembler les émotions et d’y inclure des respirations musicales. 

Au fil du temps, ces ingrédients sont devenus le terreau de mon écriture.

Tout d’abord, les témoignages, qu’ils soient directs ou repris de documents, me permettent d’ancrerla base de mon travail. Je sais que même si je suis amenée à transformer la matière pour qu’elle soit intégrée au résultat artistique, je ne m’éloignerai jamais de l’authenticité du réel. Naviguer entre réel et imaginaire devient alors possible tout en intégrant la sincérité du message initial. C’est en collectant un maximum de matière que les idées viennent et c’est à partir de cette accumulation que vont apparaître les traits communs des récits, les liens que l’on peut établir entre des personnes qui ont une vie semblable ou non. Je peux prendre une certaine distance et je tente de trouver des liens plus transversaux entre les personnages qui prennent corps dans mon travail théâtral.

 

 

L’univers musical et l’écriture des chants m’aident à raconter des émotions, des intuitions qui ne sont pas forcément exprimées dans les récits. Ils sont comme une signature universelle, ils rassemblent les personnages et les spectateurs dans un même univers et ils créent des perspectives de réponses qui ne sont jamais énoncées explicitement. Une recherche précise est effectuée pour rendre des atmosphères qui accompagnent les récits des personnages. Parfois, la musique et les chants deviennent un personnage à part entière qui répondent à ce qui se passe sur le plateau." 

 

Martine De Michele

- Martine De Michele -

Formation de comédienne au Conservatoire de Mons. Elle participe à de nombreux spectacles d’intervention. Elle créé notamment, avec le Théâtre de la Renaissance,
Hasard, Espérance et Bonne Fortune. Avec le Théâtre de la communauté : Opéra de campagne mise en scène par Claire Vienne. Elle effectue également un travail de comédienne-animatrice pour le Festival de Liège. 

2004 : création des Olives Noires (tournée du spectacle Première pression à froid).

2007 : création de Montenero au Festival de Liège + tournée.

De 2008 à 2010 : rencontre avec Joël Pommerat. Assistanat à la mise en scène pour la création de Cercle/Fictions + recherche documentaire pour Ma chambre froide. 

2011-2012 : nouvelle création Olives Noires Tout s’éclaire quand vient le noir + Tournée. 

2013 : reprise de Montenero. 

2015 : création La Rive (étape de travail dans FACTORY/Festival de Liège + création à La Halte/Liège + Tournée.

2016 : lecture : Usine de femmes d’après M-F Bied, dans le cadre du Festival de La Halte/Liège.

2016 : création Les Fils de Hasard Espérance et Bonne Fortune + reprise Montenero.

2017 : présentation de La Rive au Théâtre National Wallonie-Bruxelles

       reprise : Les Fils de Hasard Espérance et Bonne Fortune + Montenero + La Rive.

En parallèle au travail de création : divers ateliers de chant, de recherche théâtrale.

2018 : reprise : Les Fils de Hasard Espérance et Bonne Fortune + Montenero

       travail de création : BRUITS D'EAUX, de Marco Martinelli

En parallèle au travail de création : divers ateliers de chant, de recherche théâtrale.

2019 : présentation d'une étape de travail de BRUITS D'EAUX dans le cadre de FACTORY 2019.

       reprise : Les Fils de Hasard Espérance et Bonne Fortune + Montenero + Bruits d'eaux