Les Fils de Hasard, Espérance et Bonne Fortune

Martine De Michele/En Cie du Sud (d'après le Théâtre de la Renaissance)

10 au 21 novembre 2020

Montenero

En Cie du Sud

19, 20 et 21 novembre 2020

Bruits d'eaux

Texte : Marco Martinelli

Mis en scène : Martine De Michele

13 et 14 novembre 2020

+

« Savoir d’où on vient pour savoir où on va. »

MONTENERO donne la parole aux femmes venues dans le sillage de leur mari ou de leur père. Régulièrement occultées par la mémoire collective, les paroles des femmes permettent d’enrichir notre imaginaire collectif et d’éclairer notre héritage culturel de manière plus fidèle à la réalité.

Les comédiennes sont allées à la rencontre de femmes qui avaient toutes quitté leur village natal pour un « avenir meilleur » en Belgique. Les témoignages recueillis ont donné naissance à cette création, renforcée par des chants qui racontent des fragments de vie.

Les Temps Modernes

« MONTENERO, c'est aussi une participation à l'Europe, à la mémoire ouvrière, à la lutte des femmes et contre la xénophobie.»

LE SOIR

« ★★★★ Un spectacle remarquable de sincérité, drôle et émouvant. »

Les Fils de Hasard, Espérance et Bonne Fortune raconte l'histoire de Salvatore, Luigi, Benito, Italo, Filipo, Antonio, Modesto…

Il y a 70 ans, ils vivaient quelque part en Italie. Un beau jour, l’Histoire a orienté leur destin.

En juin 1946, la Belgique et l’Italie signaient les «accords du charbon». La Belgique s’engageait alors à envoyer, chaque jour, en Italie, quelque 200 kilos de charbon par ouvrier mineur expédié.

 

LE SOIR

« Avec Les Fils de Hasard, Espérance et Bonne Fortune, le théâtre entre dans une autre dimension. Un monde fait de souvenirs, de récits, de chants, de transmission, de découvertes aussi...
Bien loin d’un spectacle communautaire, ce spectacle parle à tous. D’hier, d’aujourd’hui et de demain...
Un spectacle magnifique et bouleversant où les chants des femmes répondent aux récits des hommes, où une scène de mariage permet de raconter en quelques minutes des pans entiers de vie d’exilés... 
»

BRUITS D'EAUX

Dans un endroit entouré d’eau, un personnage  observe les embarcations de fortune qui sont venues et viennent encore s’y échouer en déversant leur quota de morts. 

Youssouf, Sakinah, Jasmine, Jean-Baptiste... 

Il redonne vie à ces femmes, hommes et enfants qui ont fui leur pays. Et surtout il compte, encore et encore, le nombre de vies brisées, de rêves fracassés contre le mur du destin... 

Bruits d’eaux (Rumore di acque) de l’auteur italien Marco Martinelli est un hommage à tous ceux dont l’espoir a sombré dans les flots. Il ne s’agit pas d’une épopée tragique mais bien d’une tragédie contemporaine